Communauté
BIM Revit, BIM et Autodesk Construction Cloud (ACC) - Français
Bienvenue sur le forum AEC francophone dédié aux solutions BIM de la société Autodesk. Cet espace est dédié aux professionnels et passionnés du secteur de l'Architecture, de l'Ingénierie et de la Construction (AEC) qui utilisent le logiciel Revit ainsi que les plateformes collaboratives d'Autodesk (ACC et Autodesk Forma). Partagez vos connaissances, posez des questions, collaborez sur des idées, et explorez les sujets, que vous soyez architecte, ingénieur, gestionnaire de projet ou tout autre acteur de l'AEC.
annuler
Affichage des résultats de 
Afficher  uniquement  | Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Lost in transition Autocad > Revit

19 RÉPONSES 19
Répondre
Message 1 sur 20
666emi.dev
1531 Visites, 19 Réponses

Lost in transition Autocad > Revit

Bonjour,

Je voulais lancer un sujet un peu général au sujet des méthodes de travail sur Revit en comparaison avec Autocad.

Etant architecte, je m'adresse plutôt aux architectes pour apprendre les "bonnes pratiques", ou du moins les plus efficaces.

Je n'ai pas (encore) trouvé sur le web de informations exhaustives sur le workflow alors je vais poser des questions comme elles me viennent (désolé, cela sautera surement du coq à l'âne). Je les numérote pour que ceux qui souhaite (merci d'avance) répondre à un point particulier puissent s'y référer directement..

 

  1. Certains d'entre vous travaillent-ils uniquement sur Revit, en ayant abandonné totalement Autocad ?
  2. Est-il possible et efficace de faire des esquisses ou des "études de faisabilité/capacité" avec Revit ? Comment calcule-t-on une SDP ? (j'ai bien trouvé pour les pièces)
  3. Est-il facile de faire différentes variantes d'un projet à l’étude en stade esquisse ? (par exemple, essayer une volume avec telle forme, puis le comparer à une autre forme : comment cela se gère t il sur Revit dans le même fichier ?)
  4. En phase esquisse ou APS, le volume et l'emprise globale du bâtiment "bouge" encore ; quelle est la meilleure méthode pour pouvoir gérer ces modifications/recherches ? doit on par exemple dessiner un canevas de base avec des plans de références qui reprennent globalement l'emprise du bâtiment, pour ensuite y aligner les murs périphériques ? (ainsi : c'est le "canevas de plans de référence" que l'on modifie et l'enveloppe du bâtiment suit ces modifications à tous les niveaux ?)
  5. Imaginons un bâtiment dont certains niveaux sont strictement identiques (disons que le R+3, R+2, R+1 sont identiques) ; existe t il une méthode pour "copier/coller" les niveaux (R+2 et R+3) de manière intelligente pour que les modifications se répercutent automatiquement lorsqu'on modifie le niveau de base (R+1) ? Et en plus, pour que les annotations des pièces suivent également ?
  6. A l'autre bout de la chaîne, quelle est la méthode (les principes) pour faire des "plans de vente" ? Comment générer les "espaces papier" correspondants, etc.

D'autres questions vont surement me venir ; mais merci à ceux qui pourront m'indiquer des pistes, des liens, ou m'expliquer les grands principes.

19 RÉPONSES 19
Message 2 sur 20
jfbrigaud
en réponse à: 666emi.dev

Bonjour,

   Etant entendu qu’il n’y a pas qu’une seule manière de travailler avec Revit, je vous livre mon approche personnelle en tant que formateur.

 

Pour le point 1 :

       Beaucoup d’agences continuent à utiliser AutoCAD pour les 1ère études (habitudes de travail, très grande maniabilité d’autocad, approche 2D simplificatrice…). Je ne considère pas cela comme un problème car revit permet de lier des fonds plan DWG pour monter la 3D.

 

Pour le point 2 :

       Cela rejoint le point 1 si une approche 2D est suffisante. Si une approche 3D est nécessaire (validation de la volumétrie, étude d’impact visuel sur le site, matériaux, étude d’ensoleillement…)

Vous pouvez utilisez les volumes conceptuels ils permettent : de créer des volumes (un peu comme dans sketchup) les faces de ces volumes peuvent être transformées en éléments architecturaux (sols, murs, murs rideaux, toits). Il est possible de modifier le volume conceptuel et de mettre à jour les éléments architecturaux « hébergés ». Sur les volumes conceptuels on peut créer des « Sols de volume » (Sols théoriques) qui permettent de récupérer aire et périmètre de chaque niveau dans une nomenclature de « Sols de volume ». Les volumes conceptuels permettent donc de faire une 1ère approche succincte en 3D.

Pour le calcul de la SDP on utilise principalement l’outil « Surface » ainsi que des nomenclatures de « Surface » dans lesquelles on crée des calculs pour obtenir les surfaces taxables et les surfaces de plancher…  Voir cet exemple http://revitmastering.blogspot.com/2012/08/surface-planchermethode-de-calcul.html

Pour le point 3 :

       L’outil « Variantes » est délicat à manier je l’utilise principalement pour les TMA.

Pour le point 4 :

     Je crée des « Contraintes »

J’utilise l’outil « Quadrillage » et je verrouille les murs dessus (contrainte d’alignement). Quand je crée des murs je les contraints (contrainte inférieure et contrainte supérieure) aux niveaux. Les dalles étant par défaut contraintes aux niveaux. Finalement j’obtiens un bâtiment paramétrique susceptible d’être modifié par déplacement des quadrillages est des niveaux.

Pour le point 5 :

       Oui, vous pouvez créer un groupe le copier et le coller sur les niveaux sélectionnés (option du presse-papiers).

Pour le point 6 :

       Pour les plans de vente je crée une vue par appartement j’ajuste le cadrage de la vue de manière à délimiter un appartement. Je crée une feuille par appartement. Travail fastidieux qui peut être relativement automatisé soit à l’aide de Dynamo soit par des applications que l’on ajoute dans l’interface de Revit.

Bien cordialement.

JF

Message 3 sur 20
j.boreux
en réponse à: 666emi.dev

Bonjour,

 

je travaille dans un bureau d'étude en techniques spéciales et je ne suis peut-être pas la bonne personne pour répondre mais je vais essayer quand même ;).

 

1) J'ai entièrement fait la transition d'autocad vers Revit (je n'utilise Autocad que pour mes symbole d'importation). LA chose la plus "difficile" à faire c'est qu'il faut cesser de comparer Revit à Autocad, ces deux programme fonctionnent différemment et ne se ressemblent pas du tout.

 

2) Il faut voir ta méthode de travail mais en théorie oui. Qu'entends-tu par SDP ? (désolé certains termes archi ne me sont pas famillié).

 

3) Dans Revit, il faut savoir que tu as une et une seule maquette. La modifier dans un plan la changera également dans l'autre (un peu à l'image des fenêtre sur autocad pour la comparaison). Il existe également la fonction variantes mais je ne l'ai jamais utilisée pour l'ensemble d'une maquette donc à voir.

 

4) Il faut plutôt voir avec un archi ici.

 

5) Je ne dessine pas de structure mais j'imagine que non ce n'est pas possible (je parle ici uniquement avec Revit, Dynamo t'apportera peut-être la solution). Les annotations sont liées à leur objet "hôte" donc c'est la nature de celui-ci qui doit changer pour que celle-ci suive.  => A voir avec un archi également

 

6) Pour générer des A3 ou A0 de vente, et ici je parle de ce que je fais sur mes projet, je dessine dans des plans dit de "travail". Une fois que mon étude est terminée (càd le moment où je sait que je n'apporterai plus aucune modification dans mes annotation) je duplique ces plans avec détails que je stock dans "impressions". 

A partir de là, je duplique autant de fois les plans dans impressions qu'il m'en faut puis je les applique sur des feuilles. Pour les A3, je duplique les A0 avec dépendante et je les applique sur des feuille A3.

 

Revit forum 1.png

 

C'est assez "difficile" de devoir condenser les explications, chacun de tes post mérite une explication qui peut s'avérer longue et parfois complexe.

 

j'espère que ces maigres infos pourront t'éclairer.

 

bien à toi,

 

Message 4 sur 20
David_TESSON
en réponse à: 666emi.dev

Bonjour,

Avant tout il faut prévoir une transition douce mais franche.

Je m'explique; ce former sur revit pour commencer 6 mois après le premier projet n'est pas judicieux, mais d'un autre coté il ne faut pas abandonner tout de suite AutoCAD pour partir bille en tête sur REVIT pour tout les projets.

 

1) Abandonner totalement autoCAD presque mais pas tout a fait, car il est toujours nécessaire de nettoyer, bidouiller un fichier DWG qui vient de l’extérieur, mais c'est très ponctuel.

 

2) C'est pas son fort, dans mon cabinet, c'est sketchup et AutoCAD pour des faisa et autre. Revit a des outils qui permettent d'obtenir une forme et des surfaces, mais c'est moins souple.

Pour la SDP, on peut l'obtenir avec les outils de base, ça peut paraître complexe au début mais au final on s'en sort.

 

3) La notion de variante existe dans REVIT et elle est assez pratique, faut s'y mettre.

 

4)Les objets REVIT peuvent être liés entre eux. Il y a la possibilité de faire un "Canevas" sur lequel aligner les murs et de faire évoluer ce canevas.

 

5) Pour des étages courant, on peut "Copier/Coller" des éléments d'un niveau à l'autre, on peut également faire des groupes (Pour des apparts par exemple). Si on change un groupe, toute les occurrences changent.

 

6) Revit travail sur la base d'une maquette et des vues (plans, coupes, facades, 3d,...) qui "Zoom" sur cette maquette.

Chaque vue ne peut être utiliser qu'une fois pour l'impression (Feuille). Il faudra donc créer X vues découpées pour faire des plans de vente, mais également X nomenclatures pour les surface, X vue pour ceci, X vue pour cela. C'est assez fastidieux (plus que sur autocad je trouve) mais ça fonctionne.

Message 5 sur 20
666emi.dev
en réponse à: jfbrigaud

Merci pour vos réponses qui commencent à m'éclairer sur ces différents points.

 


@jfbrigaud  a écrit :

Pour le point 1 :

 Beaucoup d’agences continuent à utiliser AutoCAD pour les 1ère études (habitudes de travail, très grande maniabilité d’autocad, approche 2D simplificatrice…). Je ne considère pas cela comme un problème car revit permet de lier des fonds plan DWG pour monter la 3D.

C'est bien ce qui me semble ; Autocad reste pour ces phases toujours pertinent..

 

Pour le point 2 :

       Cela rejoint le point 1 si une approche 2D est suffisante. Si une approche 3D est nécessaire (validation de la volumétrie, étude d’impact visuel sur le site, matériaux, étude d’ensoleillement…)

Vous pouvez utilisez les volumes conceptuels ils permettent : de créer des volumes (un peu comme dans sketchup) les faces de ces volumes peuvent être transformées en éléments architecturaux (sols, murs, murs rideaux, toits). Il est possible de modifier le volume conceptuel et de mettre à jour les éléments architecturaux « hébergés ». Sur les volumes conceptuels on peut créer des « Sols de volume » (Sols théoriques) qui permettent de récupérer aire et périmètre de chaque niveau dans une nomenclature de « Sols de volume ». Les volumes conceptuels permettent donc de faire une 1ère approche succincte en 3D.

Encore trop abstrait pour moi ; je vais tenter de m'y plonger

 

Pour le point 4 :

     Je crée des « Contraintes »

J’utilise l’outil « Quadrillage » et je verrouille les murs dessus (contrainte d’alignement). Quand je crée des murs je les contraints (contrainte inférieure et contrainte supérieure) aux niveaux. Les dalles étant par défaut contraintes aux niveaux. Finalement j’obtiens un bâtiment paramétrique susceptible d’être modifié par déplacement des quadrillages est des niveaux.

Si je comprends bien, tu utilises des lignes de quadrillages plutôt que des plans de référence ?

 

Pour le point 5 :

       Oui, vous pouvez créer un groupe le copier et le coller sur les niveaux sélectionnés (option du presse-papiers).


Mais est-ce une copie "intelligente" qui se met à jour automatiquement, un peu comme un bloc sur Autocad ?

 

Merci !

Balises (1)
Message 6 sur 20
666emi.dev
en réponse à: David_TESSON

 

(juste concernant le forum, j'ai tenté de répondre deux fois à un message plus haut dans le fil mais ma réponse a disparu lorsque j'ai voulu répondre à un autre message du même fil ... on ne peut répondre qu'une seule fois ?)

 

 

 

 


@David_TESSON  a écrit :

 

4)Les objets REVIT peuvent être liés entre eux. Il y a la possibilité de faire un "Canevas" sur lequel aligner les murs et de faire évoluer ce canevas.

Justement, avec quels types d'objets mets tu en place ce canevas ?

 

5) Pour des étages courant, on peut "Copier/Coller" des éléments d'un niveau à l'autre, on peut également faire des groupes (Pour des apparts par exemple). Si on change un groupe, toute les occurrences changent.

C'est la fonction que je cherchais 🙂

Message 7 sur 20
David_TESSON
en réponse à: 666emi.dev

C'est l'objet quadrillage

Ce sont des traits d'axes, faisant partis du modèle, sur lesquels ont peut verrouiller des éléments. En modifiant la position d'un trait de quadrillage, ce qui y est attaché suit.

Il y a beaucoup d'objets "verrouillables" les uns sur les autres. (par ex. un nez de dalle sur un mur, si tu bouge le mur, le nez de dalle bouge aussi).

Message 8 sur 20
patrick.emin
en réponse à: 666emi.dev

Boujour @666emi.dev vous pouvez répondre autant de fois que vous voulez, il n'y a pas de limitation.


Patrick Emin animateur de la communauté francophone


Vous avez trouvé un message utile? Alors donnez un "J'aime" à ce message!
Votre question a eu une réponse satisfaisante? Voulez vous avoir l'amabilité de cliquer sur le bouton
 APPROUVER LA SOLUTION  en bas de la réponse qui apporte une solution?
Signez notre Livre d'Or
Message 9 sur 20
666emi.dev
en réponse à: David_TESSON


@David_TESSON  a écrit :

C'est l'objet quadrillage

Ce sont des traits d'axes, faisant partis du modèle, sur lesquels ont peut verrouiller des éléments. En modifiant la position d'un trait de quadrillage, ce qui y est attaché suit.

Il y a beaucoup d'objets "verrouillables" les uns sur les autres. (par ex. un nez de dalle sur un mur, si tu bouge le mur, le nez de dalle bouge aussi).


Merci,

Et quelle est la différence fondamentale entre une ligne de quadrillage et un plan de référence ?

(hormis le fait que si j'ai bien compris, les lignes de quadrillages s'impriment)

 

 

Message 10 sur 20
jfbrigaud
en réponse à: 666emi.dev

Bonjour,

Voici quelques propriétés des quadrillages :

  1. Les quadrillages ont un graphisme particulier avec une bulle d’extrémité (famille personnalisable). La valeur à l’intérieure de la bulle s’incrémente automatiquement.
  2. Quand vous placez des poteaux porteurs ceux-ci peuvent être positionnés automatiquement aux intersections des quadrillages sélectionnés.
  3. Les poteaux porteurs placé à l’intersection de 2 quadrillages prends automatiquement la référence des 2 quadrillages (Marque d’emplacement). Exemple un poteau placé à l’intersection des quadrillages C et 12 sera automatiquement marqué (C, 12), valeur récupérable dans les nomenclatures de poteaux.
Message 11 sur 20
666emi.dev
en réponse à: jfbrigaud


@jfbrigaud  a écrit :

Bonjour,

Voici quelques propriétés des quadrillages :

  1. Les quadrillages ont un graphisme particulier avec une bulle d’extrémité (famille personnalisable). La valeur à l’intérieure de la bulle s’incrémente automatiquement.
  2. Quand vous placez des poteaux porteurs ceux-ci peuvent être positionnés automatiquement aux intersections des quadrillages sélectionnés.
  3. Les poteaux porteurs placé à l’intersection de 2 quadrillages prends automatiquement la référence des 2 quadrillages (Marque d’emplacement). Exemple un poteau placé à l’intersection des quadrillages C et 12 sera automatiquement marqué (C, 12), valeur récupérable dans les nomenclatures de poteaux.

Merci, je vois bien les différences graphiques ; mais je voulais savoir s'il y avait une différence dans le fonctionnement et quelle était la "meilleure" méthode : dans mon idée, les quadrillages servent plutôt, comme vous le dites, à aligner des trames porteuses de poteaux. Je parlais plutôt des limites périphériques du bâtiment, de son emprise, de son enveloppe.

Message 12 sur 20
666emi.dev
en réponse à: 666emi.dev

      7. Une autre question concernant cette fois la phase DCE (je n'y suis pas encore, mais je me renseigne...). Les détails sont ils extraits de "zoom" du modèle général ? ou bien existe-t-il une sorte d'espace parallèle pour les dessiner ? ou bien encore (j'ai lu ça dans les forum), certains importent des détails 2D dessinés sous Autocad pour les insérer dans le fichier Revit

 

    (En fait, je pose toutes ces questions car je n'ai encore jamais été en présence d'un projet global fait sous Revit)
    Merci
Message 13 sur 20
jfbrigaud
en réponse à: 666emi.dev

Bonjour,

       En ce qui concerne les quadrillages : vous pouvez les placer où vous voulez. (En BE structure c’est logiquement l’axe du porteur mais en Architecture vous pouvez placer les quadrillages où c’est le plus pertinent pour vous).

 

       En ce qui concerne les détails/informations et la phase DCE : Plusieurs outils peuvent être utilisés suivant vos besoins voici les principaux :

       Informations textuelles

  • Les étiquettes : elles vont permettre de renvoyer sous forme textuelle des informations contenus dans les éléments de la maquette.
  • Les notes d’identification : Elles vont permettre de renvoyer des informations textuelles contenues dans un fichier *csv (sorte de base de données associant une référence et une description, avec possibilité de mise à jour de la description).

 

       Informations graphiques

  • Possibilité d’héberger dans les familles 3D des détails 2D avec de gestion de la visibilité.
  • Possibilité avec l’outil « Repère » de créer une zone cadrée sur une vue (à l’endroit que l’on souhaite détailler), ceci va automatiquement créer une nouvelle vue dans la quelle on voit le modèle et dans laquelle il est possible d’ajouter des détails (dessins, hachures, masques, éléments de détail (éléments pré dessinés) …)
  • Possibilité d’associer à un repère une « Vue de dessin » (page blanche sur laquelle on dessine ou bien l’on importe un détail *dwg.
Message 14 sur 20
FGPerraudin
en réponse à: 666emi.dev

Bonjour @666emi.dev ,

Réponse courte:

 

  1. Certains d'entre vous travaillent-ils uniquement sur Revit, en ayant abandonné totalement Autocad ?
    OUI, une fois un niveau d'expérience franchi, AutoCad devient TOTALEMENT inutile (et lent...)
  2. Est-il possible et efficace de faire des esquisses ou des "études de faisabilité/capacité" avec Revit ? Comment calcule-t-on une SDP ? (j'ai bien trouvé pour les pièces)
    OUI, il faut utiliser les VOLUMES COMCEPTUELS 
  3. Est-il facile de faire différentes variantes d'un projet à l’étude en stade esquisse ? (par exemple, essayer une volume avec telle forme, puis le comparer à une autre forme : comment cela se gère t il sur Revit dans le même fichier ?)
    OUI, il faut utiliser les VARIANTES (ou OPTIONS, je ne me rappelle plus en français...)
  4. En phase esquisse ou APS, le volume et l'emprise globale du bâtiment "bouge" encore ; quelle est la meilleure méthode pour pouvoir gérer ces modifications/recherches ? doit on par exemple dessiner un canevas de base avec des plans de références qui reprennent globalement l'emprise du bâtiment, pour ensuite y aligner les murs périphériques ? (ainsi : c'est le "canevas de plans de référence" que l'on modifie et l'enveloppe du bâtiment suit ces modifications à tous les niveaux ?)
    C'est inutile, tout est lié donc les répercussions sont instantanées sur l'ensemble des documents, ce qui est déjà extraordinaire par rapport à ACAD!
  5. Imaginons un bâtiment dont certains niveaux sont strictement identiques (disons que le R+3, R+2, R+1 sont identiques) ; existe t il une méthode pour "copier/coller" les niveaux (R+2 et R+3) de manière intelligente pour que les modifications se répercutent automatiquement lorsqu'on modifie le niveau de base (R+1) ? Et en plus, pour que les annotations des pièces suivent également ?
    La duplication en réseau correspond exactement à tes attentes
  6. A l'autre bout de la chaîne, quelle est la méthode (les principes) pour faire des "plans de vente" ? Comment générer les "espaces papier" correspondants, etc.
    Perso, on a développé un plugin, la beauté de Revit est la possibilité d'automatiser à toutes les échelles, depuis une boinne méthode de travail jusqu'à la solution "totale" (cf www.etudesetautomates.com) ou l'étape intermédiaire Dynamo!

 



Francois-Gabriel Perraudin
BIM management and coaching

Message 15 sur 20
patrick.emin
en réponse à: 666emi.dev

Bonjour @666emi.dev 

Si une des réponses ou plusieurs résout votre problème ou vous a permis de mieux le comprendre, voulez vous avoir l'amabilité de cliquer sur le bouton "Approuver la solution" en bas de la/les réponse qui apporte une solution?

Merci de ne pas accepter comme solution le message que vous êtes en train de lire.


Patrick Emin animateur de la communauté francophone


Vous avez trouvé un message utile? Alors donnez un "J'aime" à ce message!
Votre question a eu une réponse satisfaisante? Voulez vous avoir l'amabilité de cliquer sur le bouton
 APPROUVER LA SOLUTION  en bas de la réponse qui apporte une solution?
Signez notre Livre d'Or
Message 16 sur 20
x-all
en réponse à: patrick.emin

expérience néophyte...

Pour être relativement nouveau sur révit, j’entrevois des perceptives fabuleuses, mais l'outil est compliqué. A mon sens, il manque un dictionnaire et un outil de recherche.

Pour un nouveau, aller chercher une simple porte dans la librairie demande 10 mn. Ce n'est pas tant la nouveauté des concepts qui est difficile à intégrer, c'est toute la sand box livrée sans carte qu'il faut appréhender. Pour aller chercher un débord de dalle, il faut savoir qu'il est disponible avant de savoir comment il marche. pareil pour les étiquette et j'en passe.

J'ai eu trouvé un catalogue de présentation en pdf pour la version 09 je crois.

http://joch04.free.fr/images/revit/familles%20revit2009.pdf

il m'a bien aidé à commencer. Mais je n'ai plus jamais rien retrouvé de tel et à jour. 

Le même avec les librairies MEP serai bien venu... car c'est pas organiser d'une façon des plus logiques et on revient au "lost in translation" du tire du post

 

ensuite, quand on ouvre "charger une famille", il n'y a pas de boite de recherche.

Quand on est à la racine de la librairies une recherche avec auto complémentation ferai des miracles pour les nouveaux et pour les anciens.

je sais jamais ou sont rangé les choses, les bouches de ventil ou les luminaires sont là mais... l'arbre est compliqué alors qu'on sais souvent le nom de la famille recherchée.

 

Message 17 sur 20
patrick.emin
en réponse à: x-all

Merci pour tes commentaires @x-all 

N'étant pas moi même utilisateur de Revit, au vu des commentaires il me semble qu'une sérieuse formation de base est indispensable. (je n'aurais pas dit la même chose d'AutoCAD avec lequel une somme d'expériences et de bidouillages peut vous amener à le connaitre suffisamment)


Patrick Emin animateur de la communauté francophone


Vous avez trouvé un message utile? Alors donnez un "J'aime" à ce message!
Votre question a eu une réponse satisfaisante? Voulez vous avoir l'amabilité de cliquer sur le bouton
 APPROUVER LA SOLUTION  en bas de la réponse qui apporte une solution?
Signez notre Livre d'Or
Message 18 sur 20
hugues.lanchais
en réponse à: 666emi.dev

Bonjour.

1. Certains d'entre vous travaillent-ils uniquement sur Revit, en ayant abandonné totalement Autocad ?

Oui, 100% REVIT. Autocad juste pour ouvrir les fichiers des prestataires externes.

 

2. Est-il possible et efficace de faire des esquisses ou des "études de faisabilité/capacité" avec Revit ? Comment calcule-t-on une SDP ? (j'ai bien trouvé pour les pièces)

Je pense que l'on peut calculer n'importe quelle surface.

 

3. Est-il facile de faire différentes variantes d'un projet à l’étude en stade esquisse ? (par exemple, essayer une volume avec telle forme, puis le comparer à une autre forme : comment cela se gère t il sur Revit dans le même fichier ?

Facile oui et non, il faut un peu de pratique mais ça fonctionne bien. Je m'en sers pour intégrer des modifications en cours de projet, non validées contractuellement. Comme ça j'ai une seule maquette à jour avec les pièces marchés et toujours en cours de d'étude.

 

4. En phase esquisse ou APS, le volume et l'emprise globale du bâtiment "bouge" encore ; quelle est la meilleure méthode pour pouvoir gérer ces modifications/recherches ? doit on par exemple dessiner un canevas de base avec des plans de références qui reprennent globalement l'emprise du bâtiment, pour ensuite y aligner les murs périphériques ? (ainsi : c'est le "canevas de plans de référence" que l'on modifie et l'enveloppe du bâtiment suit ces modifications à tous les niveaux ?)

Je dirai que chaque projet a ses propres contraintes. Il faut alors adapter la méthode. Mais REVIT permet justement de cadrer la conception de différentes manières.

Moi j'aime bien dessiner une emprise au sol, la verrouiller et partir la dessus.

 

5. Imaginons un bâtiment dont certains niveaux sont strictement identiques (disons que le R+3, R+2, R+1 sont identiques) ; existe t il une méthode pour "copier/coller" les niveaux (R+2 et R+3) de manière intelligente pour que les modifications se répercutent automatiquement lorsqu'on modifie le niveau de base (R+1) ? Et en plus, pour que les annotations des pièces suivent également ?

Là comme ça, je dirai groupe de modèle, assemblage, réseau. Je ne pense pas qu'on puisse charger plusieurs fois le même lien.

 

6. A l'autre bout de la chaîne, quelle est la méthode (les principes) pour faire des "plans de vente" ? Comment générer les "espaces papier" correspondants, etc.

Créer des feuilles, y faire glisser des vues, et surtout abuser des filtres.

Message 19 sur 20
pieroka
en réponse à: hugues.lanchais

Bonjour,

 

pour répondre à la réponse de Hugues au point 5 : oui on peut avoir plusieurs occurrence d'un même fichier lié.

(clic droit sur le lien en question tout en bas de l'arborescence) ou "commande copier" tout simplement.

Les groupes sont d'ailleurs des objets très proches des liens RVT puisqu'on peut convertir l'un en l'autre et inversement.

Par contre les murs des niveaux identiques liés n'auront pas un aspect propre comme entre les murs de 2 groupes qui se touchent. (comme dans un "attacher la géométrie" des murs)

Pierre CALIFANO - Coordinateur BIM - Modeleur - Responsable conversion BIM - AD2i Ingénierie - www.ad2i.com
Message 20 sur 20
hyvernat
en réponse à: 666emi.dev

Certains d'entre vous travaillent-ils uniquement sur Revit, en ayant abandonné totalement Autocad

=> Oui. Autocad me sert seulement pour ressortir d'anciens plans Vectorworks et les modifier légèrement sans tout retracer. Sur des bâtiments très complexes, il peut toutefois être utile de tracer ses murs sur AutoCAD et s'en servir comme fond de plan lorsque l'on travaille avec des nuages de points.

 

Est-il possible et efficace de faire des esquisses ou des "études de faisabilité/capacité" avec Revit ? Comment calcule-t-on une SDP ? (j'ai bien trouvé pour les pièces)

=> Deux questions en une. Pour la première, utilisez l'outil d'Annotations et vous pourrez tracer en 2D comme dans Autocad. Pour la seconde, il faut créer des plans de surfaces et tracer les limites à la main (la détection automatique est encore moyenne...), ce n'est ni plus ni moins fastidieux que sur AutoCAD, sauf si vous avez des extensions type Covadis ou autres avec des outils qui facilitent celà sur acad.

 

Est-il facile de faire différentes variantes d'un projet à l’étude en stade esquisse ? (par exemple, essayer une volume avec telle forme, puis le comparer à une autre forme : comment cela se gère t il sur Revit dans le même fichier ?)

=> Vous pouvez tenter de le gérer avec plusieurs phases, mon conseil serait plutôt de dupliquer le fichier du projet après avoir dessiné l'existant (ou si les modifications portent sur une partie du projet, dessinez le projet 1, dupliquez et faites le projet 2)

 

En phase esquisse ou APS, le volume et l'emprise globale du bâtiment "bouge" encore ; quelle est la meilleure méthode pour pouvoir gérer ces modifications/recherches ? doit on par exemple dessiner un canevas de base avec des plans de références qui reprennent globalement l'emprise du bâtiment, pour ensuite y aligner les murs périphériques ? (ainsi : c'est le "canevas de plans de référence" que l'on modifie et l'enveloppe du bâtiment suit ces modifications à tous les niveaux ?)

=> J'aurais tendance à tracer les limites de propriétés / de l'emprise avec l'outil annotations, si j'ai bien compris la demande.

 

Imaginons un bâtiment dont certains niveaux sont strictement identiques (disons que le R+3, R+2, R+1 sont identiques) ; existe t il une méthode pour "copier/coller" les niveaux (R+2 et R+3) de manière intelligente pour que les modifications se répercutent automatiquement lorsqu'on modifie le niveau de base (R+1) ? Et en plus, pour que les annotations des pièces suivent également ?

=> L'outil Groupe le permet (à ne pas confondre avec Assemblage). Pour les annotations, il faut créer des étiquettes liées à des paramètres partagés de vos objets, les étiquettes se modifieront en même temps que se modifieront les paramètres de vos objets.

 

Vous n'avez pas trouvé ce que vous recherchiez ? Posez une question à la communauté ou partagez vos connaissances.

Publier dans les forums  

Autodesk Design & Make Report